Shop Mobile More Submit  Join Login

Expo Tim Burton: monstres et fiers de l'etre

Journal Entry: Sun Jun 24, 2012, 1:47 PM
Expo Tim burton de Paris cinémathèque de Bercy : L'expo tragique pour garçons et filles.

Je ne peux pas résister à l'envie de vous faire partager un moment délicieusement jouissif que j'ai vécu ce WE (et qui ne nécessite pas de mettre un "mature content", de toute façon, j'écris des pavés, en français, ça n'intéresse aucun censeur...ce qui est dommage, je rêve de leur dire ma façon de penser sur leur politique).

Et puis, c'est bientôt les vacances, j'ai des envies de challenge comme de me prendre pour une agence de voyage qui essayerait de vous faire rêver avec un "all inclusive" en Centre Afrique (même pas peur!)

Profitant d'un séjour à Paris, une amie et moi décidons d'aller voir l'exposition de Tim Burton organisée à la médiathèque de Bercy jusqu'en 5 août 2012, histoire d'apprécier la transcandalité de l'art, au travers de plusieurs expressions artistiques destinées à retranscrire une vision de l'auteur du monde dans sa partie matérielle et conceptuelle.
Après quoi, j'ai ajouté : « Je me rappelle plus la couleur de la voiture, ça risque de poser problème pour la retrouver dans le parking », ce à quoi mon amie a répondu «  on est venu en TGV », ce à quoi j'ai rétorqué : « Je me disais aussi  qu'on avait pris beaucoup d'auto stoppeurs ».

L'expo :

www.cinematheque.fr/fr/exposit…
Oui, parfois, je sais faire court !

L'artiste

Blague à part, l'artiste en question, c'est quand même Tim burton. Le gars qui croyait réellement pouvoir faire carrière chez Disney en racontant la vie d'une créature avec des mains faites de couteaux et de sciseaux et un squelette qui mène un combat pour l'accession des monstres au marketting de noël.

Tim Burton, c'est juste l'un des cinéastes les plus géniaux des deux dernières décennies qui a la particularité de s'adonner à un peu tous les genres (action, fantastique, conte, publicité, clip vidéo, court-métrage) et une nette prédilection pour la technique du stop motion. Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle et que ça perturbe (quoique, personnellement, je réalise que je lis plein de trucs que je ne comprends pas comme la physique quantique ou les livres de cuisines sur les cheese cake, mais ça me perturbe pas), le stop motion c'est une technique d'animation qui permet de mettre en mouvement des objets inanimés. On peut ainsi faire croire au spectateur qu'un bol de céréales peut s'animer et vous poursuivre dans tout l'appartement pour essayer de vous tuer (il ne faut jamais sous-estimer leur sournoiserie et pour ceux qui en douteraient, regardez un peu mieux le bol et vous constaterez qu'il y a toujours de la sournoiserie dans la forme et les couleurs de leur surface).

Ce qui fait l'originalité et la complexité d'un artiste tel que Tim Burton, c'est la diversité de leur supports d'expression. Tim Burton excelle non seulement dans le septième art mais aussi dans le deuxième : le dessin. En fait, je ne suis pas sûre qu'on ait numéroté tous les arts mais ça fait classe de le penser (pour ceux qui se poseraient la question, le premier étant l'écriture, bien évidemment ! Et là, je vais devoir faire pénitence pendant 2 semaines pour tous les dessinateurs qui vont me lire et me tomber dessus après ça lol. Tournée de cookies aux pépites de chocolat ?).

L'exposition a donc pour objectif de faire une rétrospective sur toute l'œuvre cinématographie de Tim Burton, au travers d'objets et de vidéos mais aussi, et surtout, d'exposer un large choix de dessins, de photos et de textes que l'artiste a utilisé comme travaux préparatoires à ces films, aboutis ou pas, d'ailleurs.

Petit voyage au centre d'un surréalisme jubilatoire, mêlé d'éclats d'une fantasmagorie gothique et décalée (et ouai moi aussi je peux faire des titres pompeux parfaitement incompréhensibles que tout bons critiques d'art pratiquent… J'aurai peut-être dû rajouter un nouveau «  transcendant », il est cool ce mot, il vaut mille points quand on arrive à le replacer dans une conversation autour d'un menu maxi best of big mac).

L'univers.

Comme le personnage, l'univers de Tim Burton est un univers fait d'excentricité, de mélange d'innocence et de candeur héritées de l'enfance et de visions cauchemardesques et déformées d'un adulte à l'imagination débordante de couleurs et de questionnements sur la vie et la mort (rajouter « transcendant n'importe où dans la phrase).

Plonger dans son œuvre, c'est un peu comme si on regardait les dessins d'une classe de maternelle à qui on aurait fait consommer du LSD en grande quantité juste avant de leur montrer l'exorciste et la quadrilogie d'Alien (ah ! j'en reviens pas de l'avoir placer celui-là). C'est trash, c'est surréaliste, c'est souvent drôle, c'est parfois triste et c'est toujours surprenant et il n'y a pas de vomis (je dis ça parce que la classe de maternelle aurait vomi je pense).

Presque tous les grands thèmes de la vie y sont traités : l'amour, la mort, l'enfance, l'amitié, la place de chacun dans le monde, le tout dans une explosion de bouilles déformées au rythme des rêveries surréalistes, naïves et fantastiques de l'artiste.

Bref, si vous aimez les univers léchés, classiques, esthétiquement irréprochables, réalistes et contrôlées, cette expo va vous conforter dans l'idée que dans cinquante ans, le métier le plus populaire sera celui de psychiatre.

J'en profite quand même pour préciser que c'est un univers d'adultes et que ce n'est pas parce que les petits personnages de Tim Burton ont l'air inoffensif, de loin, si on regarde pas trop bien ou qu'on a oublié ses lunettes et qu'on est myope comme une taupe, qu'ils sont réellement choupinets.

Bref, à mon sens, n'emmenez pas Junior, votre neveu hyperactif qu'on vous a refilé pour la journée et que vous allez tuer si vous ne l'occupez pas (je rappelle que l'hyper activité n'est pas une circonstance atténuante en case d'infanticide). C'est une exposition qui peut choquer par certaines représentations.

Alors pourquoi fais-je soudain (figure de style, attention) dans la promotion du CSA et de la censure, me direz-vous ? Moi qui exècre la notion de censure presque autant que les bateaux et les dentistes, c'est dire, c'est parce qu'alors que je démarrais la visite, j'ai été submergée par la vague démoniaque d'une classe de collège, cinquième, je dirais. Dix huit adolescents armés de Smartphones et d'un seul neurone pour deux (c'est la crise même pour les neurones) ont déferlé dans une salle de vingt mètres carrés donnent, je vous l'assure, une nouvelle dimension au mot démonique.

Bref, bien que j'ai trouvé courageux de la part du professeur d'emmener ces suppôts de Satan voir une expo d'un cinéastes aussi affranchi du système que Tim Burton, et sans vouloir jouer les mères supérieures, je pense quand même que leur montrer des images de petits bonhommes avec des clous dans les yeux ou de petites filles brulées vives, c'est peut-être un peu trop tôt.
Mais mon amie m'a dit : «  pfff t'es une chochotte, maintenant, les gamins bouffent de l'éviscération de pokemon à 5 ans, alors des squelettes qui font des grimaces et des photos de poupées couturées et plantées de clous, ça les perturbe autant que les questions de géopolitique ». Ce à quoi elle a ajouté : «  toi, tu peux pas comprendre, à leur âge tu pensais que les bisounours, c'était un docu fiction sur une espèce rare de pandas ».

Ce à quoi j'ai rétorqué : «  tant qu'il n'a pas été prouvé que les bisounours n'existaient pas, je fais le choix de croire qu'ils existent. ». Un jour, le monde dira « Cycy avait raison », mais comme on subira une attaque de zombies dans le même temps, je ne pourrais même pas profiter de mon instant de gloire.

Le cœur de l'expo : les dessins et les photos.

Une partie de l'exposition consiste en la présentation de croquis plus ou moins aboutis et de photos retouchées de l'auteur qui donnent une idée assez complète de son univers.
Alors Tim, il est drôlement humble. Tim, il nous prévient tout de suite : il ne sait pas dessiner (même que cette citation est écrite en super gros sur un mur…Je dis ça  pour vous signaler subtilement que parmi toutes les conneries que je raconte dans mes textes, des fois, je dis des trucs vrais …), et surtout, Tim, il nous dit qu'un jour il a réalisé qu'il s'en foutait de pas savoir dessiner, car il aimait ça et qu'il avait décrété que c'était tout ce qui comptait.

Et Tim, il aime beaucoup, beaucoup, dessiner.

Car, pêle-mêle, on découvre des croquis sur des cahiers d'école, faits au crayons ou au stylo et qui ne sont pas sans rappeler que, finalement, nous aussi on en avait rien à cirer de ce que Madame Durant, notre prof de math au lycée, nous racontait sur cette satanée théorie des probabilités et de combien y'avait de chance pour qu'on tire une boule rouge parmi dix boules bleues, et surtout, que personne ne voit ce que ça peut changer à l'univers de le savoir et que, pour tromper son ennui mortel, on gribouillait sur nos cahiers.
Tim, il a devait connaître madame Durant.

Bon évidemment, nous, on n'est pas Tim Burton, on n'a jamais rencontré Johnny Dep pour lui faire enfiler des costumes improbables et on n'est pas marié à la génialissime Helena Bonham Carter. Madame Durant, en fait, elle nous a vidés le cerveau de toute substance créative avec ces histoires de boules de couleurs (à la relecture, je ne suis pas certaine de laisser, ce passage).
On découvre aussi dans l'expo des photos retouchées, ou non, des dessins faits au pastels sur fonds noirs, sans doute pour moi les plus réussis, des tableaux faits à la gouache et qu'on admire en les éclairant au néon noir, des aquarelles et des  petits gribouillages sur des serviettes en papier (vu la quantité, Tim burton, il doit aller que dans des restos pourris dont le service devait durer 4 heures).

Les croquis sont organisés autour de thème tels que les couples, l'amour, les héros ainsi que ceux qui ont servi directement pour ses films tels que : Dark Shadows, L'étrange noël de monsieur Jack, les noces funèbres, Mars Attacks, Alice au pays des merveilles et j'en passe.

Cela représente plusieurs salles d'exposition, soit plusieurs dizaines de pages encadrées qui recouvrent des hauts murs qui vous permettront de juger à quel point Tim ne sait pas dessiner, donc.

Cela étant, pour ma part, cette exposition a ceci de surprenant qu'elle vous montre, au-delà de la fantasmagorie surréaliste qu'on connait bien, que  l'artiste pratique un humour bien plus corrosif que dans ces films, au travers d'un coup de crayon souvent magnifiquement caricatural. Au final, c'est aussi drôle que poétique, cynique que touchant, naïf que baroque (rajoutez transcendantal à la fin de la phrase).

Les figurines.

Au milieu des dessins et photos, l'exposition met en scène de nombreux personnages de Tim Burton sous forme de figurines de métal et de résine. On y retrouve tous les personnages des Noces Funèbres, le fameux « super héros » Stain Boy, de nombreux monstres, l'enfant robot ainsi que, pour moi, le clou du spectacle : la série de personnages que Burton a appelé :  les jouets tragiques pour filles et garçons avec notamment, l'enfant huitre, la filles brulées, la fille qui fixait/fixe, fixe (de loin ma préférée) etc.

Certaines sculptures, notamment des énormes boules toutes en dents qui feraient super bien dans un salon à la déco sobre (Valérie Damido ne regarde pas les bons supports, on ne lui dira jamais assez), et d'autres ressemblant à des peluches de l'enfer suspendues dans carrousel jouissif que tous les bébés devraient avoir au-dessus de leur berceau ( dans l'hypothèse, bien sûr, où votre idée serait d'élever le futur ante-Christ ou maitre du monde…non parce que si c'est pour un futur pâtissier ou une future vétérinaire, ça sert à rien) assurent un vrai spectacle.

Les accessoires de films.

Ce n'est pas le cœur de l'exposition, clairement. Néanmoins, pour les plus fans, vous y trouverez, entre autres, plusieurs casques tirés de la planète des singes, la robe rouge portée par Eva Green dans Dark Shadows (super bien fichue, la morue), le costume de Johnny Depp d' Edward aux mains d'argent (et à l'époque, il était pas épais), son gan hérissé de ciseaux et de couteaux et les casques de Batman (qui nous font prendre conscience que si Batman a deux grammes d'expressivité dans le sang, ce n'est pas dû au super héros, c'est dû au moulage des masques…Preuve que ce héros ne sert à rien…si ce n'est d'être le porte-parole de la minorité des chauve- souris dépressives et hermétiques à tout antidépresseur et toute séance de thérapie et qui arriverait à plomber l'ambiance du jubilé de la reine d'Angleterre rien qu'en disant : « 'lut, moi c'est Batman mais vous pouvez m'appeler Bat… Man »).

Les textes.

Impossible d'apprécier l'exposition sans lire les légendes que l'artiste a choisi de mettre sur ses œuvres ainsi que les nombreux petits poèmes écrits sur de simples feuilles de cahiers et qui racontent l'histoire de ses monstres, qui ont comme point commun de ne pas avoir conscience d'en être. Je vous conseille vivement de ne rater aucune des légendes parce qu'elles sont pleine d'humour et de révélations sur son univers.

Au final, ça vaut le coup de se taper le voyage ?

Oh oui, oh oui !! (Rajoutez transcendantal après le deuxième point d'exclamation).

Si on est fan du maitre, à mon avis, il faut courir voir cette exposition. D'une part, parce qu'on touche d'un peu plus près le géni et la diversité de l'art de Tim Burton et d'autre part, parce qu'on a réellement de bonnes surprises même si on connait bien ses œuvres. On réalise alors que ce qu'ils nous montre dans ses films, dans ses pubs ou ses courts-métrages, ne sont que la partie émergée de l'immense iceberg imaginatif de Tim Burton qu'il choisit de révéler un peu plus dans cette expo avec un échantillon de travaux qui s'étalent quand même sur une bonne trentaine d'années (on a même la lettre de refus de Disney la première fois que Tim leur a envoyé une histoire qu'il voulait qu'ils adaptent).

A savoir que si vous n'avez pas la possibilité de vous rendre sur place, l'exposition prévoir un magnifique ouvrage relié qui reprend la plupart des dessins exposés qu'il sera (ou est déjà) surement possible de commander sur internet. Par contre, il faut compter un certain budget parce qu'il coûte un peu plus de 200 euros.

Pour ceux qui ne sont pas fans, ce qui était le cas de la personne avec qui j'y suis allée, c'est une plongée dans un univers étrange qui, en étant à ce point détaché et affranchi d'un système artistique actuellement très aseptisé et très perverti par les phénomènes de mode de groupes, a su rester accessible au plus grand nombre.

Et une fois l'étonnement passé des petits bonhommes avec des clous dans les yeux, le maitre arrive à ses fins : rendre attendrissant et poétique des monstres qui ne sont pas censés l'être.
Bref donner de la beauté à l'horreur, de la poésie au lugubre et de l'émotion au sang (rajoutez…)

En résumé, je vous assure un petit retour dans une enfance délicieusement cauchemardesque et résolument jouissive car, tous, à un moment, on s'est dit que ce serait cool de faire du monstre planqué sous notre lit ou dans son placard un bon pote.

Voilà, bon alors...et ce Centre Afrique, je vous y emmène ?!

Blanche neige et Thor...heu Le chasseur

Journal Entry: Wed Jun 20, 2012, 3:18 AM
Blanche neige et le Thor…heu Le chasseur : la caverne de la rose d'or avec des moyens.

Parce que finalement, j'adore causer cinéma et partager avec les autres… Nouvelle petite page sur mon impression au sortir du film Blanche neige et le Chasseur ^^ Attention, il y a quelques petits  spoils  (de toute façon, j'ai toujours une mémoire de poisson rouge et ça va se finir par un « bon surtout ne pas leur dire comment ça fini….et alors à la fin X meurt c'est pas débile ??? Il me semble que je devais ne pas faire un truc mais quoi… »)

Le réalisateur :

Rupert Sanders. Bon personne ne le connait, c'est un bébé dans la profession donc tout le monde s'en fou de son nom pour le moment, sauf si vous voulez vous la péter dans une soirée prout prout, pardon faire bonne impression dans une soirée de qualité avec des gens de qualité. Bref, passons à l'info suivante.

L'histoire de départ.

Oh on en a de la chance parce que l'histoire, elle a déjà été écrite…Par on ne sait pas trop qui. Apparemment, ce serait germanique, apparemment Blanche neige s'appellait Schneewittchen (déjà qu'en français et en anglais, c'est un peu un nom de pintade, mais en Allemand c'est tout de suite beaucoup plus glamour). Apparemment peu importe, car les frères Grimm nous en ont fait une version claire nette et précise et monsieur Disney nous l'a mis en couleur et en images.

Et avant d'aller voir le film, je me dis que ça va régler l'actuel fléau du manque de scénaristes qui oblige les pauvres réalisateurs à confier le scénario de leurs films à la femme de ménage (Ridley, si tu m'écoutes, celle-là, elle est pour toi).

Donc en gros, on a un couple super amoureux, plein de sous, à la tête d'un royaume où tout le monde est heureux parce qu'il n'y a pas d'impôts ni de voitures polluantes. La maman se pique le doigt à une rose ou à une aiguille selon les versions (quoiqu'il arrive, elle est un peu blonde la pauvre fille, vous l'aurez compris). Bref, du sang tombe sur la neige et là, au lieu de se dire : « merde, est-ce que j'ai dit à la bonne de racheter des pansements? », elle se dit : « oh mais j'adorerai avoir une fille avec les lèvres aussi rouge que ce sang, la peau aussi blanche que cette neige (elle ne vit pas en ville, sinon le blanc aurait été gris) et des cheveux aussi noir que les plumes d'un corbeau ». Non, ne dites rien, en même temps le conte est allemand…je dis ça je dis rien XD.

Re Bref, la nature est bien faite parce que, non seulement, la reine tombe enceinte mais elle accouche d'une fille et elle est brune, pâle avec un rouge à lèvres intégré (et sinon, tu veux pas un mars aussi ?). Sauf que la maman meurt à l'accouchement et le papa inconsolable pendant 3 heures 22 minutes et 38 secondes prend une nouvelle épouse vachement plus rock'n roll mais vachement plus mauvaiiiiiise (si y'en a qui pige cette allusion, vous devez avoir aussi honte que moi.)

Re re bref, la reine est jalouse de la beauté de blanche neige et demande à son psy (un miroir magique) si elle a raison d'être jalouse de la beauté de blanche neige. Son psy (le miroir magique) lui confirme qu'elle a raison, elle a des rides, les seins qui tombent et le botox, ça fait pas tout. Bref, il lui dit qu'on ne peut pas être et avoir été. Mais du coup, la reine mauvaiiiise, elle le prend trop hyper mal. Elle ne paye d'ailleurs pas la consultation.

Re re Bref, La reine, appliquant l'adage «  si tu élimines le problème, il n'y a plus de problème », demande à un chasseur de tuer l'enfant. Sauf que le chasseur, qui a le QI d'une poule, se contente d'abandonner la gamine en pleine forêt. Blanche neige survit en étant hébergée par des nains en échange de travaux ménagers. Quand on y pense, Blanche neige, c'est la seule qui bosse dans cette histoire.

Re re re Bref, le psy (le miroir magique) apprend à la reine que Blanche neige est encore en vie (je sais pas mais je pense que le miroir, il l'a dans le nez la Blanche neige) et la reine essaye par trois fois de la tuer dont la dernière en empoisonnant la jeune fille avec une pomme (preuve que ça a été écrit par des hommes parce que si ça avait été écrit par une femme, ça aurait été au minimum un cheese cake ou un fondant au chocolat…une pomme, non mais pourquoi pas un brocoli aussi ?). Blanche neige tombe raide, inconsciente. Un prince qui passait par là et qui, lui non plus, n'avait pas grand-chose à faire de ses journées s'arrête, se dit que la fille est drôlement jolie, se dit qu'elle est inconsciente, se dit que c'est pas grave, se dit qu'elle fera quand même joli en table basse dans son cercueil et emporte le tout. En route, selon les versions, il l'embrasse ou dégringole de cheval et par une opération physique que j'ai pas encore trop comprise, il enlève le morceau de pomme coincé dans la bouche de Blanche neige (personnellement je préfère la version de la chute, elle me rire à tous les coups).

Le pouvoir des hormones étant le plus fort, Blanche neige se réveille, elle épouse le prince. Et au choix aussi, selon les versions, soit la reine meurt en tombant d'une falaise, soit comme Blanche neige est vraiment une dinde, elle invite sa marâtre à son mariage et celle-ci meure terrassée par sa propre jalousie (ou alors Blanche neige, elle le savait et là….Elle devient aussi futée que Keyser Söze du coup…trop flippant !).

En gros.

Et dans le film, l'histoire donne :

Franchement, on a évité le pire. Le pire aurait été de faire un film réaliste (genre Ridley Scott avec Robin des bois, un jour quelqu'un devra lui dire qu'il n'a jamais existé). Or, ce n'est absolument pas le parti pris du film. Le parti pris c'est de prendre le mythe dans ces différentes versions (essentiellement celle de Disney et celle des Grimm), et d'en proposer une qui suit fidèlement les codes du genre médieval fantastique. Donc vous imaginez une sorte de caverne de la rose d'or mais à la sauce seigneur des anneaux avec beaucoup de moyens.
En résumer, on a des chevaliers super crades mais au râtelier immaculé (c'est quoi cette mode de les badigeonner de suie et de leur blanchir à ce point leurs dents ?), des tenues très haute couture très concept (dont certaines pourraient être portées par Lady Gaga), des grands espaces, des kilomètres de marche, des chevaux bien dressés, des armures super pas cabossées, des petites fées, des serpents à gazon et pâquerettes (rien que pour cette bestiole, il faut aller voir le film !), des oiseaux qui ont un QI de 180, des forêts qui font des trucs pas naturels et des papillons, beaucoup de papillons et un peu des lapins aussi. Parce que les lapins, c'est un peu le thème récurrent de ce film.

Alors qu'on aurait pu penser ce mélange des genres parfaitement improbable, ça fonctionne plutôt bien parce que le fait d'avoir choisis de faire un conte, on élimine le problème de la crédibilité et de la cohérence de l'histoire. On s'en fiche du caractère plausible et prévisible de l'histoire, y'a des fées et un serpent couvert de mousse et de pâquerettes (je l'ai dit ça déjà non ?).

Au final, on a de jolis clins d'œil à l'œuvre de Disney, peut-être que cela aurait mérité encore un peu plus d'humour et de second degré, concernant la conte mais tout y est quand même : les sept nains (non, ils portent des vrais noms…Enfin des noms de med fan donc ne soyez pas trop regardants), la pomme (avec de la peluche aussi dessus), la forêt maléfique et le miroir.

L'esthétique.

C'est sans doute le point le plus positif du film, en ce qui me concerne. Surfant très clairement sur les codes d'un Tim burton, le réalisateur fait le choix d'une esthétique volontairement plus importante que l'ambiance et l'histoire elle-même. L'esthétique du film est pour ainsi dire un personnage à part entière parce qu'elle couvre non seulement l'image, mais aussi le cadrage, les costumes, les choix de plans et les couleurs. Le réalisateur aime ses acteurs, il nous gratifie de gros plans incroyables (oui même sur Kristen), et filme les tissus de leur tenue avec un glamour sensuel qui tourne presque à l'exercice du mime. La photo nous raconte une histoire peut-être plus efficacement et clairement que la narration des personnages, elle-même.
Le réalisateur nous offre des mondes à l'atmosphère caricaturale tant la photo, la musique et les palettes de couleurs sont marquées. Bref, chaque scène est une carte postale et si cela aurait rendu n'importe quel film artificiel et froid, comme il s'agit d'un conte, l'effet accentue au contraire le fantastique et la naïveté que ce genre doit conserver.

La religion

Ah oui parce que Maurice...heu Rupert, il aime la religion. Alors il s'est dit que comme il démarrait pas par une nouvelle adaptation de Jeanne d'Arc, qu'à cela ne tienne ! Il allait pas se laisser emmerder, ni distraire, par une oeuvre absolument pas réaliste et très clairement détachée des questions de temps et de lieux. Voilà que dès les 10 premières minutes, on a Blanche Neige qui nous récite un "notre père" parfait et sans fausse note. Sauf que....Sauf que Roger...Rupert, tu nous as pondu un film féerique, justement détaché des questions de réalisme...Alors qu'est-ce que tu nous balances une scène avec une Blanche Neige en mère Thérésa possédée par la soudaine lumière du catholicisme.... Catholicisme pratiqué aussi, on le suppose, par les fées donc, les lapins, les nains, les trolls...Ah c'est bien fait quand même la religion...

Tout ce beau est donc hyper pratiquant et pourtant, comme me l'a fait justement remarquer Lady Arnwyn : " ou qu'elles sont les églises ? Nan parce qu'on couronne quand même deux reines dans le film..." ...Des fois, elle pose des questions bizarres... peut-être les prêtres étaient pas dispo aussi... Non mais faut arrêter de chipoter ..... ou pas.

Les acteurs.

Commençons par le super vilain qui, ici, est la reine 2.0 interprétée par Charlize Theron. Evidemment, vous allez me dire que jouer les méchants, c'est toujours plus facile que jouer les pintades avec subtilité.

C'est pas faux.

Mais pour le coup, autant la Charlize, elle peut vraiment avoir l'air d'un lapin pris dans les phares d'une voiture, autant elle peut faire le boulot. Et dans ce film, le boulot, c'était d'être somptueuse et psychotique (règle n°22 de tous les méchants au cinéma, ils doivent avoir une pathologique psy).

Et à coup de retouches photoshop qui la vieillissent ou la rajeunissent, de robes absolument magnifiques, elle est somptueuse.

Et à coup de collyre dans les yeux pour faire style « j'ai envie de pleurer à tout bout de phrases, la preuve : j'ai les yeux injectés de sang », elle est psychotique.

Et à coup de hurlements hystériques entrecoupés de phrases murmurées, elle est crédible en méchante.

Quand elle est à l'écran, elle occupe tout l'espace, et quelques pointes d'un scénario certes pas très subtil mais assez bien vu, elle réussit à nous faire comprendre pourquoi cette femme est à ce point obsédée par son image et à ce point mauvaise. Bref, elle fait d'une méchante caricaturale de conte de fées un personnage un poil plus crédible avec même un petit peu de mélancolie et de tristesse. Bien sûr, n'allez pas vous imaginer qu'elle nous fait une performance d'actrice à la monster, mais j'ai envie de dire, était-ce vraiment ce qu'on lui demandait dans un conte qui doit garder une part de Kitsch ? Non.

Donc je maintiens dans Prométheus, c'était pas sa faute.

Thor…Heu le chasseur…Heu Chris Hemsworth.

Parfois, la nature, elle dit : « bon toi, tu seras ce qu'on fait de mieux en matière de plastique masculine. Et ….ben le reste on s'en fou, tu seras ce qu'on fait de mieux en matière de plastique masculine, ça suffira amplement ».

Donc Thor/Chris est dans le film ce qu'il est tout le temps : beau, grand, très grand et costaud, très costaud. Il joue comme une patate, certes, mais est-ce si important qu'il sache jouer ? Non, il est ce qu'on fait de mieux en matière de plastique masculine. Est-ce qu'on demanderait à un Statam ou un The Rock (ah oui pardon, maintenant, faut l'appeler Dwayne Johnson) de savoir jouer autre chose que des gros bras avec un bon fond. Alors donc, on lui pardonne à Chris, il fait ce qu'il sait faire de mieux : bougonner, minauder (mais avec beaucoup de testostérone, bien sûr, il est marié et papa, le premier qui m'insinue qu'il est gay, c'est deux baffes è_é), et cogner et grogner quand il cogne aussi…Bref, il joue un Thor qui déprime un peu mais réfléchit pas forcément plus.

En résumé, pour les fans du beau musculeux, vous ne serez pas déçus parce que vous vous attendrez à le voir récupérer son marteau à tous les coins de scènes et pour les autres… Ben il fallait bien un naïf dans le conte, c'est lui.

Kristen Stewart ou l'incarnation du concept du lapin.

Avant toute chose et afin qu'on ne me taxe pas de mauvaise foi ou de parti pris, je tiens à dire que je n'ai rien contre Kristen et que je ne déteste pas Twilight. Disons que j'y trouve autant d'intérêt que de remplir ma déclaration d'impôt. Et puis j'ai bien compris que Kristen, c'était une vraie actrice parce qu'elle a joué des rôles compliqués étant jeune et qu'elle a même tourné un film d'auteur présenté au festival de Cannes de 2012, tout ça, tout ça.

Oui…Mais non en fait. Elle n'a qu'une expression et j'ai envie de dire, ce n'est pas la bonne.

Première chose, Kristen, ce n'est pas parce que tu passes TOUT le film la bouche entrouverte en cul de poule que tu exprimes forcément une émotion. D'autant que cette pauvre enfant, au demeurant pas moche, a malheureusement des dents de lapin. Donc, tous les gros plans (et dieu sait que le réalisateur les aime) on a la joie de voir ses deux dents de devant qui tiennent 90 % de l'écran. Alors les cinq premières minutes, on se dit que c'est une expression, au bout de quarante, ça devient insupportable.

De même Kristen, ce n'est pas parce que tu pouffes et soupires toutes les deux minutes, que tu exprimes la candeur et l'innocence. Alors, oui, moi je veux bien qu'on me dise qu'elle a fait deux rôles de compo mais enfin, ce que je remarque, c'est que les deux rôles en question portent sur des toxico paumées…Donc la bouche entrouverte en une expression à mi chemin entre le poisson maintenu hors de l'eau pendant 3 heures et la poule qui a trouvé un couteau, peut éventuellement passer dans le contexte mais pas dans les autres. Sortie du rôle «  j'ai trois grammes dans le sang, j'ai été violé étant jeune et je mouche de la coke tellement j'en suis pleine » c'est très vite saoulant.

Je ne sais pas, je ne suis pas une actrice, mais à un moment, être une choupinette trash et blasée, ça ne suffit plus.

C'est à mon sens, le vrai point noir de ce film parce que comme tous les autres acteurs sont dans leur personnage, on attend d'elle qu'elle soit l'antithèse de Charlize : pure, iridescente, lumineuse, douce et chaleureuse. Merde, je rappelle que Blanche neige, elle cloue le bec de tout le monde avec sa pancarte «  je suis trop pure, trop innocente, trop immaculée » plantée au-dessus de la tête. Si on a l'impression qu'elle a déjà des heures de vol et qu'elle n'est pas contre une ou deux pilules d'exta, ça flingue tout le film.

C'est un lapin dépressif. J'aime les lapins, ils vont conquérir le monde un jour, mais pas cette espèce de lapin.

Les influences, ça aide :

Oh quel petit malin ce Robert…Rupert pardon ! Il chope des plans de grandes œuvres cinématographiques avec la subtilité d'un tractopelle, si bien qu'on est malgré nous plongé dans une esthétique qui fait écho à quelque chose qu'on a, tous, au moins un peu, voire beaucoup, aimé. Cela nous met donc dans de bonnes dispositions.

Vous avez aimé le seigneur des anneaux ? Et bien Bob/Rupert vous remet les meilleurs moments de certains plans larges du seigneur des anneaux façon clip/hommage. Alors en vrac, on a la fuite d'Arwen sur son cheval blanc (bon faut arrêter avec le blanc, c'est salissant) poursuivie par les Nazgul, le « road movie » de la communauté à travers les montagnes, les plaines et les forêts avec une musique celte et les arbres des forêts qui sont habités et vous font des trucs pas nets (mais là, Légolas n'est pas là pour nous l'expliquer).

Ensuite, j'allais dire encore moins subtilement, un grand merci à Mononoke Hime qui offre carrément au réalisateur une scène complète avec un cerf pourvu de bois immenses dans une forêt avec des petits êtres magiques qui conduisent la princesse devant le graaaaand esprit de la forêt devant lequel elle doit se présenter. C'est si repompé qu'on s'attendait, tous, à voir le crédit dans le générique. Mais les Anglo-saxons ont du mal avec les crédits et les hommages dès que ça touche les œuvres japonaises. A croire que, pour eux, le marché du septième art asiatique est un open space gratuit parce que personne ne s'intéresse à lui, donc personne ne le remarquera.

Mais le film s'adressant aux 25/40 ans qui aiment le med fan, si en fait Rupert, on a remarqué.

En résumé, on le voit ou on ne le voit pas ?

Alors même si ça n'engage que moi, je pense qu'on ne regrette pas sa place de ciné à partir du moment où on sait pourquoi on va voir le film et si on ne lui demande pas d'être ce qu'il ne sera jamais. C'est un film léger dont le principal intérêt consiste en l'esthétique et le style naïf du conte pour enfant. Si on garde ça à l'esprit, le réalisateur s'en tire plutôt bien parce que c'est assez fin, c'est rythmé et bien dosé, donc on ne s'ennuie pas, même si on voit arriver les scènes de loin parce que c'est un conte et c'est du médieval fantatisque gentillet. La BO est d'Howard, j'allais dire, pas de surprise : c'est léché, c'est propre, c'est efficace.

En bref, on retombe en enfance, on se rappelle de Fantagaro, de son prince (que cette morue a finalement abandonné pour s'enticher d'un pirate ! C'était bien la peine de nous bassiner avec pendant X épisodes) et on se dit que quand même, c'était grave Kitsch même à l'époque. Mais on se dit aussi que ça nous faisait rêver, nous, petites filles fleur bleue et que, du coup, on la suit la Kristen, coincée entre son chasseur crasseux (mais aux dents blanches) de deux mètres de haut et son amoureux transi d'archer. Que même, on aimerait bien, nous aussi, aller dans la forêt aux fées pour poupiouner les lapins, les tortues moquettées de mousse, les autres peluches animées et le serpent couvert de pelouse et de pâquerettes.

Bref, on sourit comme quand on mange une meringue.

Note à l'attention de monsieur le Miroir.

Cher monsieur le miroir enchanté,
Je me permets de vous écrire ce petit mot afin d'attirer votre attention sur une erreur de procédure que vous avez commise, concernant votre interprétation de la beauté féminine.
J'ignore quel raisonnement vous a permis, à un moment donné, de comparer Kristen Stewart à Charlize Theron mais, sans vouloir faire de métaphore à deux sous, c'est un peu comme comparer une vieille voiture sans permis et une Porsche sortie de l'usine. Alors je veux bien vous accorder le fait que vous sortez peu et que vous ne disposez pas d'une connexion internet mais, enfin, s'il y a une chose que je peux vous certifier, que le monde peut vous certifier, c'est qu'il n'existe aucun univers dans lequel Kristen est plus jolie que Charlize (oué même sur Pluton, pas possible).

Du coup, et sans vous manquer de respect, quand vous affirmez que Kristen est plus jolie que Charlize, je pense que vous avez abusé de produits de stupéfiant.

Donc, je ne saurai trop vous inciter à vous ressaisir, à nettoyer vos lunettes de sorte de balancer des réflexions un peu moins connes pour qu'on évite de se bidonner pendant dix minutes quand on voit bunny Kristen apparaitre à l'écran, l'air d'une moule trop cuite, avec en fond votre douce voix qui annonce : « il en est une qui est appelé à te surpasser…Blanche neiiiiige ».
Bien cordialement,

Cycy.

Prometheus..Alien vous avez dit Alien ?

Journal Entry: Sat Jun 2, 2012, 1:55 PM
Une fois n'est pas coutume, j'avais envie de poster un petit mot sur un film que j'attendais avec autant de fébrilité que le 1er décembre (parce que je peux démarrer un calendrier de l'Avent avec des surprise à chaque jour), à savoir : Prométhéus.

Et là j'ai besoin d'évacuer, alors c'est parti. Attention, mise en garde : y'a du spoil !!! ( vu le suspens du film, ça va pas vous traumatiser mais je préviens quand même) et bien sûr, tout ce que je raconte n'engage que moi ^^

Le contexte :

Alors pour celles et ceux qui auraient été coincés dans un cryotube pendant les 30 dernières années et qui ignoreraient ce qu'est la saga Alien, je replace le contexte rapidement  : Alien c'est juste l'une des plus grosses franchises de SF au ciné, dont le premier opus réalisé par Ridley Scott en 1979, a très vite plongé l'univers de cette saga au rang des œuvres cinématographiques classiques.

Les protagonistes : des humains d'un côté, une grosse bébête à la tête comme un phallus, et qui bave, de l'autre.

Le scénar (c'est grosso modo le même à chaque fois) : Les humains sont toujours là où il ne faut pas, entendez, ils se retrouvent toujours dans les pattes de l'Alien, alors qu'on sait qu'Alien n'est pas  très sociable (ou alors trop, ça dépend si vous voyez le verre à moitié vide ou à moitié plein) et est toujours mal viré au réveil.

Il y a au moins deux points communs récurrents dans la saga, les incontournables : le lieutenant Ellen Ripley qui, à elle seule,  résume toute l'ingéniosité que l'être humain peut déployer en matière d'instinct de survie et la Weyland- Yutani company qui, à elle seule, concentre tout ce que l'humanité peut compter de cynisme.

Et bien sûr la star sans laquelle, il n'y aurait pas de film : l'Alien,  dessiné,  à l'origine, par le suisse Hans Ruedi Giger, et dont le but premier est de conquérir le monde pour instaurer une oligarchie matriarcale qui, à terme, doit éradiquer toute inégalité dans l'univers. Non, bien sûr que non, en fait Alien est juste là pour manger, baver, procréer, feuler, manger, baver etc...
Vous l'aurez compris, la saga d'Alien, c'est pas vraiment une œuvre intellectuelle qui réfléchit sur le sens de la place de l'être humain dans la transcendance de l'univers appliqué à la dure cruauté de la notion du temps qui passe.

Le réalisateur.

La bonne nouvelle, c'est que le réalisateur s'est déjà essayé à l'exercice puisque c'est lui qui a été à l'origine du premier opus. Trente ans plus tard, Ridley Scott revient donc avec de l'expérience, des techniques d'effets spéciaux, un méga budget et un casting qui fait rêver.
Jusque là, que du bonheur.

Le couac

Alors le couac, pour moi, c'est que Ridley Scott a voulu nous intellectualiser une histoire qui n'a jamais eu pour but de l'être. Imaginez Alien en docteur en biologie moléculaire… Ca fait sourire ? ben c'est tout le problème. Demanderait-on à une pomme d'être une banane ? Non. Parce que c'est une simple pomme. Un jour, j'arriverai à faire une métaphore culinaire qui tient la route.

Le point positif c'est qu'on a de très beaux plans larges. Quitte à aller sur une autre planète et pioncer deux ans pour y arriver, tout ça pour qu'au réveil, tous les perso soient frappés d'une monstrueuse gastro (je cherche encore le lien de cause à effet) autant faire un peu de tourisme. Et là, le Scott, il assure, on a des montages, des montagnes, et des montagnes.

Mais super classe les montagnes !

Bon le décor, c'est fait.

Autre point positif, il a bien compris qu'il y a 30 ans, il a frappé fort avec son premier opus du coup, il construit prométhéus de la même façon qu' Alien premier du nom…Ca tombe bien,  les personnages se rendent sur la même planète.

Et pour le reste….

Pour le reste, il ne suffit pas de faire répéter aux acteurs 50 fois les mots « foi » et « origine de l'humanité » pour faire du film une œuvre de SF visionnaire et intellectuelle. Car à la fin, et même si Scott veut nous faire dans le film réaliste et cérébral, Alien n'est pas et ne sera jamais un film d'avant-garde chargé d'une puissante réflexion sur le sens de la vie. Résultat : on assiste à près de deux heures d'un voyage lent, émaillé de questionnements qui se répètent et dont on a jamais aucune réponse et deux malheureuses scènes d'actions qu'on voit arriver de tellement loin qu'on ne sursaute même pas. Mais on a de très jolies montagnes dans les plans larges, je ne sais pas si je l'ai déjà dit ?

Ah il est loin le temps, où, quand pour la première fois où bébé Alien sort de sa cage thoracique, les acteurs de l'époque, réellement surpris, poussent de tels cris d'horreur que le spectateur laisse d'office trois doigts plantés dans le fauteuil (même ceux en cuir super épais). Le problème d'un film de SF qui se veut trop cérébral c'est qu'on se fait vite chier. C'est joli, mais c'est lent et globalement, on voit arriver les scènes suivantes avec autant de clairvoyance que si on avait eu le scénar quinze jours avant.

Alors quand très clairement, le réalisateur prend le parti de ne pas faire un film d'horreur/SF que lui reste-t-il ? Il lui reste le scénar.

Et là…. On pourrait se dire que vu qu'il a pondu le premier film, en faire un nouveau, ce serait d'une facilité déconcertante. Que néni ! La trame de base se comprend vite et elle est d'une superficialité déconcertante, surtout quand on sait que depuis le premier Alien, il y en a eu d'autres qui, tous à leur façon, ont apporté une pierre à l'édifice qui ne demandait qu'à être retournée. Là, les pistes partent dans tous les sens avec des scènes improbables qui ne sont pas exploitées jusqu'au bout donc qui ne servent pas à la suite du film et les trois quart des personnages sont là…pour remplir l'écran.

Alors tout s'enchaine en tirant franchement sur les cheveux, les expérimentations, les space jokey super méchants, le droïde manipulateur et manipulé, le suicide héroïque et la fin qui ménage une éventuelle suite, on ne sait jamais, mais dont tout le monde se fiche vu qu'on aura pas plus de réponses.

Et les personnages ? Ripley, revient…

Mention spéciale pour le magnifique pot de fleur : Charlize theron. Alors si quelqu'un arrive à m'expliquer à quoi elle sert dans le film (j'entends autrement qu'être le quota de blonde sculpturale qui sait porter une super combinaison moulante et des chaussures de créateurs dont tout le monde se fiche dans l'histoire), je suis preneuse.  Je pense qu'elle remporte haut la main la palme du perso dont il n'y a pas une scène qui sert l'histoire, dont toutes les répliques sont prévisibles, et dont l'histoire se devine dans les 5 premières minutes. En fait, dès qu'elle dit « bonjour, je suis… ». Sa fin est au moins aussi inutile et attendue que son personnage (et surtout ajoute une pierre à l'édifice « les blondes sont vraiment connes particulièrement sous pression »…excusez-moi de prêcher un peu pour ma paroisse). J'espère qu'elle a été payée très cher pour faire ça parce que sinon, elle aurait des raisons de coller un procès à Ridley Scott.

Fassbender assure. Franchement, mon cynisme est bien obligé de reconnaitre que cet acteur (dont je continue de penser qu'il est un psychopathe qui planque des choses mortes pas naturelles dans son congélateur) tient carrément le film. Sans lui, on se retrouverait avec un joli clip vidéo sur les montagnes et …les montagnes. Ah oui,et je suis censée dire qu'il est hot et top mega sex…Voilà lady Arnwin, je l'ai fait, mais je maintiens qu'il fait peur ce gars et que si je le croisais dans une ruelle, je m'enfuirai dans un autre pays.

On notera la copie conforme du personnage d'Ellen Ripley par celui joué par Noomie Rapace.  Elle se débrouille très bien mais c'est du réchauffé et Ripley nous a forcément habituée à plus de profondeur en 4 alien.

Et le reste de l'équipage ?…Réussir à rendre Idris Elba aussi transparent que Paris Hilton, là moi je dis…faut un vrai talent. Dans le film, A part être là pour rappeler que tous les mecs aimeraient se taper Charlize theron (en même temps, Ridley, était-ce vraiment le propos du film ?) et que c'est bien d'avoir au moins un acte héroïques suicidaire dans un film d'action …Il ne sert pas à grand-chose.  Non pas que le pic d'émotion de fin, quand il se sacrifie, ne soit pas une idée intéressante mais quand on l'a quasi pas vu du film et qu'à la fin, l'héroïne (avec qui il a échangé trois mots) lui dit «  va te sacrifier ici c'est la cata » et qu'il dit « oua trop bien, elle doit avoir trop raison la petite,  la bonne idée allons tous mourir ! » c'est super ….mega …pas du tout crédible…même avec la super musique… Et les montagnes derrière.

Ah oui et petite note...Qquand on a une super mega technologie de malade qui peut faire voyager les gens dans la galaxie, on a une application météo sur son smartphone de 2093 qui annonce une tempête, bordel !

Et la bébête qui bave dans tout ça ?

Et ben l'Alien…faut le chercher…c'est comme une image incrustée dans une autre…Il faut reconstituer le scénar parce que Ridley Scott il est joueur, lui il filme les vaisseaux, les montagnes, à nous de nous démerder pour comprendre ce qu'il a voulu dire (en même temps, je reconnais que ça occupe à la sortie du ciné). Donc c'est une préquelle d'alien timorée, sans l'être tout à fait, mais en surfant quand même sur les ficelles du premier Opus. Donc c'est un peu de l'Alien, mais pas trop, mais quand même un peu, mais pas trop, mais quand même … Bref, vous êtes condamné à la supposition et à la reconstitution pour que le tout colle avec le premier opus d'Alien. Sauf qu'il ne colle pas sauf si vous avez beaucoup d'imagination et que vous faites le boulot du scénar qui a dû être payé pour ne pas aller au bout des choses.

On a payé une place de ciné, on s'est tapé les bouchons, on doit subir les pubs à la con d'avant film, tout ça pour supposer.

En conclusion.

En conclusion, je dirai que le film va ravir quand même les fans dont je suis. Pourquoi ? Parce que Giger  a collaboré, parce que c'est Ridley Scott et qu'il fait le boulot, parce qu'on voit les space jockey  et son vaisseau qu'on n'a pas vu depuis 30 ans, parce qu'on fantasme sur la moindre trace d'Alien, parce que c'est très beau, parce que charlize, aussi, elle peut se planter et ça nous rassure …

Et pour les non mordus d'Alien…A mon avis…on se fait chier.

Mais les montagnes sont vraiment classes.

Allez, à vous les studios !

Interview TV ^^

Journal Entry: Fri May 25, 2012, 12:16 PM
Parce que je pense que la gène et la honte, c'est mieux quand c'est mutualisé et partagé ^^ Même pas peur, je vous informe que je passe en interview TV dans l'émission "rêves et cris" de Nolife, demain à 18h30. Ce qu'il y a de bien aussi c'est que tout s'archive (même ce qu'on ne voudrait pas) et qu'au pire si ma merveilleuse prestation (je ne m'en suis encore pas remise) vous a échappé, samedi, l'émission est dispo le lendemain sur le site de nolife en replay !


Voilà voilà...Donc aux dires du réalisateur, je brille à la caméra, sauf que c'est au sens propre (et non au sens figuré, le seul qui aurait vraiment été intéressant quand on est écrivain...genre j'ai quelques neurones qui sont censés marcher au moins quand j'écris) ...Je luis...A ma décharge, l'interview a été faite au salon du livre, et y'avait bcp de lumière (ok elle est bidon mon excuse, mais on fait ce qu'on peut !)

Bref pour celles et ceux d'entre vous qui auront la gentillesse de voir l'interview un merci d'avance et surtout gardez en mémoire que c'était ma première et qu'en fait juste après je devais manger les meilleurs cheesecake de paris et que j'avais très clairement mon seul neurone occupé par cette pensée !

Et c'est tout...pour le moment (non ne relevez pas, c'est pas la peine -_-)

Nouveau journal qui ne veut rien dire ^^

Journal Entry: Wed Apr 18, 2012, 9:07 AM
Etant pour certaines raisons bloquée à la maison, j'ai fait une consommation un peu débridée de films de SF et d'horreur et après le visionnage de tous les nanars du genre que je pouvais trouver, la plume me démangeait de faire un petit texte à destination des scénaristes d'histoires de victimes de monstres/serial killer/psychopathes parce que, dans la plupart des cas, les personnages  se tireraient une balle dans le genou directement que ce serait pas plus con. Et que ce n'est pas parce qu'on scénarise un film de genre qu'on doit nécessairement penser que le public amateur est débile.

J'ai donc appelé ce petit texte : « règles de base qui rappelle quoi faire dans ce genre de cas pour pas passer pour un gros débile et rendre l'histoire d'horreur un poil plus crédible ». Ah ben, vous savez maintenant comme je suis douée pour les titres.

Règle numéro 1 : Ne jamais, jamais, regarder dans le trou.

Règle pourtant pas compliquée à retenir et que nous ont enseignés très tôt les géniaux Alien parce qu'Alien, il fait beaucoup de trous partout où il passe, c'est son truc les trous. Pourtant depuis, et je rappelle que Alien 1 ne date quand pas même pas d'hier, chaque fois qu'il y a un trou quelque part, dans le mur, le sol, le frigo, les toilettes, la cave, la chambre, il se trouve toujours un brillant esprit dans le groupe de héros pour vouloir regarder dedans. A croire que personne n'a jamais vu une rediff d'Alien. Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de bave autour du trou, qu'il faut regarder dedans.

Et d'ailleurs, la personne qui réfléchit à ces histoires (appelez communément scénariste) ne s'est jamais posée  la vraie bonne question depuis Alien : qu'est-ce qu'on s'en cogne de ce qu'il y a dedans ?? Il y a un trou qui ne devrait pas être là, et alors que ça fait déjà un moment que les héros soupçonnent qu'il y a un truc qui déconne sévère dans cette  maison/immeuble/appart/vaisseau/bateau,  qu'est-ce qu'on en a à fiche de savoir ce qu'il y a dans le trou ? Il y a un trou, on se casse. Pas compliqué à retenir.

Règle numéro 2 : Ne jamais, jamais, être une blonde à forte poitrine.

Voilà c'est comme ça, en cas d'attaque d'Alien (bon à supposer qu'ils soient un peu mauvais et particulièrement hermétiques à la diplomatie intergalactique, parce que parfois, certains scénaristes sont originaux et les rendent gentils), de zombies (bon eux ils sont toujours mauvais c'est facile à se rappeler), de psychopathes, de serial killer ou de gros monstres aquatiques génétiquement modifiés (oui monsieur, pour être un requin qui grogne ou qui marche, faut être génétiquement modifié, arrêtez de nous faire croire que c'est parce que le taux de salinité du lac est trop élevé…), si vous êtes une blonde à gros seins, vous mourrez dans le premier quart d'heure. Ah oui, c'est génétique.

Et ça me coute de le dire parce que je suis une blonde à gros seins.

Dans ces cas là, quand vous sentez que ça commence à puer grave dans la l'histoire…Genre kevin est parti  chercher une pizza il y a 5 heures et vous entendez des bruits bizarres derrière la porte qu'aucun chien non génétiquement modifié ne ferait, je ne saurai trop vous conseiller d'aller faire une couleur vite fait. A ce propos, Jon frieda fait des super colorations en 10 min top chorno, croyez-moi flinguer votre superbe blond doré vous sauvera la vie. D'ailleurs, j'ai toujours une boite de coloration brune chez moi au cas où les zombies attaqueraient. Oui, les zombies sont ma première source de terreur.

Une dernière chose, tout ce que je viens de dire s'applique aussi si vous êtes black. Sauf que là….ça va être plus compliqué de changer de couleur, mais quand vous mourrez j'aurai une pensée compatissante et émue pour vous.

Règle numéro 3 : Ne jamais, jamais, faire des groupes de un.

Alors là, on touche le comble de l'idiotie chronique qui pourtant a fait les beaux jours de tous les scénaristes (enfin de ceux qui essayent, à ce stade) de nanars du genre. A un moment, en général après avoir perdu quelques membres du groupe dans des circonstances pas du tout louches, parce que c'est vrai que tout le monde meurt en glissant sur le dos pile sur un couteau de 50 cm de long, il se trouve toujours un membre du groupe de héros pour répartir les tâches. Et attention, celui-là c'est un champion du management des équipes parce que, grisé par ces nouvelles responsabilités de leader ( à ce stade, la blonde à gros seins n'est toujours pas morte et il veut essayer de l'impressionner pour coucher avec…oui, en plus de mourir vite, nous, on se tape toujours les abrutis, les mecs bien ils vont avec les brunes, c'est bien connu), voilà qu'il réparti les équipes comme suit : «  bon alors kevin tu vas voir dans le sellier, Britney (la blonde qui s'appelle toujours ou Britney ou Ashley) tu vas voir dans les chambres, D.J (le black qui a toujours un diminutif de rappeur parce que tous les black sont des rappeurs, c'est bien connu aussi) tu vas dans la cave et moi (jon, ça fait sérieux et leader ça, jon) je prends la cuisine, le premier qui trouve quelque chose prévient les autres »….

Bravo, Jon, merci d'avoir constitué X groupes de « un » super efficaces. Non mais dans la vie de tous les jours, vous avez un rapport super mega important à pondre avec votre équipe, personne aurait l'idée de faire des mini groupes de « un » en bossant chacun de son côté… Alors là, qu'il en va de leur survie, soudain mes groupes de un, ça devient la décision géniale à la mode. Et là, y'a aucun scénariste que ça choque.
Donc je rappelle, pour info, que pendant ce temps, Alien, le tueur en série ou le requin amphibien qui grogne, attend sagement dans le jardin (oui parce que personne ne sort jamais de cette put*** de maison/appart) que les groupes de un soit constitués pour tranquillement aller visiter la cuisine, la cave le salon etc… l'est toujours cool le méchant, il a un boulot facile aussi faut dire. Quand il s'énerve, c'est juste parce qu'il trouve le scénariste complètement con.

Règle numéro 4 : ne jamais, jamais s'arrêter au premier plan.

Alors, c'est une règle fondamentale, la première idée qu'ont les survivants pour tuer le méchant est toujours la mauvaise et ne marche jamais. C'est vrai, dans tous ces films, il faut toujours qu'ils s'y prennent au moins à deux fois parce que, la première fois, ça marche jamais. Alors vu qu'on le sait, pourquoi ne pas prévoir dès le départ le cas où le plan ne marcherait pas ? Là aussi, dans la vie professionnelle, la première chose que votre patron vous balance, après l'exposé de votre super idée sur laquelle vous planchez depuis trois semaines, parce qu'il a vachement pas confiance en vous, c'est : «  et si ça marche pas, qu'est-ce qu'on prévoit ? » Sont forts les patrons, c'est pour ça qu'ils sont patrons. Ah ben non, là, il en va de leur survie, mais les héros ne prévoient pas de plan B. Jamais. Du coup comme le plan foire, les survivants sont tous déboussolés, ben oui,  ils ne l'avaient pas vu venir celle-là. Sont bêtes aussi ces héros.

C'est là que le méchant s'énerve, parce que même les méchants ont leur orgueil et gagner sur ce genre de blaireaux, ça redore pas le blason. Faut le comprendre le méchant, aussi, il s'ennuie à force.

Règle numéro 5 : Le méchant ne meurt jamais, jamais du premier coup.

Je rappelle donc, qu'à ce stade, il n'y a plus qu'un ou deux survivants déjà bien amochés. Normalement, il a bien compris qu'il avait affaire à du lourd, question méchant.  Et voilà qu'à un moment, il a enfin l'occasion de lui mettre sa raclée au méchant et enfin, le met à terre. Et là, le méchant tombe et parait mort. N'importe qui, qui en aurait bavé comme ils ont bavé, s'avancerait avec n'importe quel objet contondant : fer à repasser/truelle/pieu/poêle à frire/chaise/fer à friser (je crois qu'une fois une blonde a survécu, c'est pour ça) et lui défonce la tête au méchant et quand la cervelle s'est répandue au sol, alors seulement, on lui tourne le dos et on se casse. Aaaah mais non, au lieu de ça, on lui donne un petit coup et on s'affale sur le canapé en fermant les yeux …non mais sérieux, ça fait 1h15 que le héros en bave avec le méchant, il peut pas prendre trois minutes pour lui foutre le feu ?

Et des fois aussi, il meurt jamais …il revient tout le temps, parce que les scénaristes ont plus d'idées, du coup, ils ressortent les précédents méchants en nous inventant de brillantes idées super trop originales telles que : ah non mais le requin mutant en fait c'était une femelle qui était enceinte et qui a accouché avant de mourir, le psychopathe, en fait,  s'est pris les pieds dans le tapis et a atterri dans le frigo et du coup, a été congelé, ou le virus avait un antidote, mais en fait, on avait oublié que le hamster était un porteur sain, donc quand on a laissé la cage ouverte, il a contaminé le chat, qui a contaminé le chien, qui a contaminé le facteur, qui a contaminé la femme du héros (c'est simpliste mais j'adore).

Règle numéro 6 : c'est toujours la faute du virus.

En tant qu'auteur, je fais des bonds à chaque fois concernant cette nouvelle mode, maintenant, il n'y a plus de magie dans l'horreur et l'angoisse…tout est toujours dû à un virus. Les vampires ? C'est parce qu'il a chopé une sorte de grosse grippe dont les symptômes sont ceux du vampire. Un zombie ? C'est à cause d'une gastro qui a mal tourné. Le monde a basculé dans la post apocalypse ? C'est  à cause d'une épidémie de laryngite….
Bon alors faut qu'on leur dise aux scénaristes, les zombies, les vampires, les Alien, jusqu'à preuve du contraire, ça n'existe pas, c'est surnaturel. Alors c'est pas parce qu'ils s'improvisent soudain biologistes que ça rend ces créature plus réelles…On s'en fou qu'elles soient réelles, on n'est pas débiles, on vient pour voir du monstres qui bouffe la blonde à gros seins et ressuscite 4 fois avant de mourir…Arrêtez de vouloir faire original, depuis vingt ans au moins, dans le genre, y'a plus d'originalité.

Règles numéro  7 : bonus.

Vous pouvez toujours décider de pactiser et de vous rallier avec le méchant. Oui ben ça personne n'y pense jamais, mais la trahison se pratique depuis des temps immémoriaux en politique et en diplomatie, je vois pas pourquoi, on l'utiliserait pas dans ce cas…Quand c'est possible …Bon Alien je crois pas qu'il soit hyper open, encore que..Quelqu'un a-t-il déjà essayé ?

Sur ce, comme d'hab, ouverture du salon de thé pour discussion débile XD

Cycy

Salon du livre de Paris et ...ben tout le reste XD

Journal Entry: Wed Feb 29, 2012, 12:31 PM
Aloa peuple de deviant qui passe par là XD ( je ne sais jamais comment démarrer ces foutus journaux, pour un auteur ça craint de sécher dès la première ligne …Donc c'est nul, vous en avez l'habitude maintenant...)

Ce petit journal pour vous reparler du salon du livre auquel je participe pour la deuxième année ! Oui maintenant, je ne suis plus vierge, je peux faire style je ne suis pas du tout perdu dans cet immense salon et non, je n'ai plus besoin de mon GPS portable pour trouver le stand de mon éditeur (de toute façon qui sait faire marcher ces machins ??? là ce serait bien que personne ne réponde « ben moi. »).

Alors voilà les informations qui vous permettront de venir me faire un petit coucou si le cœur vous en dit : J'y serai le samedi 17 mars ^^
Donc le stand : c'est le stand des éditions dédicaces et il porte le numéro X38 (j'ai un plan donc si certains le souhaitent je peux le faire passer ^^)

Ma séance de dédicace aura lieu de 18h à 19h (www.salondulivreparis.com/?IdN…) mais je serai au salon à partir de 14 h donc vous m'y trouverez forcément ! Et cette fois, j'arriverai armée, j'aurai un critérium et une gomme et je ne serai plus obligée de faire la manche auprès des visiteurs pour pouvoir faire un dessin XD

La sortie du tome 2 de J a pris un peu de retard, donc il sera disponible après le salon du livre…Mais j'ai quand même prévu d'éditer des posters de dessins que j'offrirai à ceux qui ont la gentillesse de se déplacer …(à défaut de cookies donc XD)

Donc ben voilà, maintenant vous le savez, si j'écris et que je me bas, c'est pour rencontrer les gens, c'est la richesse de l'art, le partage est le seul dogme auquel je crois … Si vous passez par là, venez me voir cela me fera super plaisir de vous parler, de vous faire une petite dédicace ou du thé…Nan pas de thé parce que c'est nul au salon du livre y'a pas de quoi faire du thé….z'ont rien compris XD

Et enfin, j'en profite pour dire un grand merci à Nolife, l'émission Rêves et cris sur la littérature fantastique m'a fait une très bonne critique donc voilà j'étais toute contente ! L'émission repasse le 3 mars, elle est vraiment pas mal faite je trouve !

J'arrive au bout de mon petit journal, je termine par des câlins virtuels à tous ceux qui me soutiennent parce que l'écriture parfois, ça fait mal XD (je dis ça parce que je jongle avec deux nouveaux romans que je dois boucler d'ici 4 à 5 mois et je me sens comme une marathonienne avec des courbatures des neurones… Pour une blonde, je vous garantie que ça fait mal !)

Cycy

Note : le mot de la fin sera le pouvoir au vert !!! Le nouveau trailer des vengeurs est dispo et loki….loki il est en vert même en civil, trop la classe lol…et il pète sa mémé….vive les loki…tous les lokis XD

Merry Christmas and blabla ! ^^

Journal Entry: Sat Dec 24, 2011, 5:25 AM
French version

Un petit journal de babillage ^^

Cela faisait longtemps que je ne vous avait pas embêtés avec un de mes journaux ! Il faut dire que comme la plupart d'entre vous, la période de fin d'année est souvent chargée et donc nous laisse peu de temps ...D'ailleurs, n'oublions pas que les Dieux dans leur immense sagesse ont crée les fêtes de fin d'année parce qu'ils savaient qu'on trainerait tous des rhumes/grippes/gastro depuis le mois d'octobre, des paiements de nos impôts locaux, du boulot par dessus la tête et que donc on serait naze et qu'on aurait bien besoin d'un peu de réconfort festif...oué c'est bien fait un dieu quand même ^^

Bon je ferai mon journal économique bilan/perspectives quand je ferai le journal de bonne année LOL mais donc juste en profiter pour vous remercier tous encore une fois de votre passage sur ma petite page, j'aime cet espace de convivialité, j'ai bcp de chance car souvent, les échanges de post ressemblent à des discussions dans un salon de thé et je trouve ça cool ! Et puis bien sûr, c'est gentil de savoir que je suis soutenue dans mes projets littéraires, surtout quand je fixe l'air mauvais mon ordi portable parce que j'arrive pas à boucler un chapitre et que j'ai envie de tout balancer par la fenêtre sans l'ouvrir avant ...Sauf que je serai foutue de me planter un éclat de verre dans l'œil (ah ben quand on est blonde -_-). Et au lieu de ça, grâce au partage que j'ai avec plein d'autres auteurs ici (qui se reconnaitront ^^), j'ai bouclé mon tome 2 qui en est en cours de sortie et j'ai entamé mon nouveau roman qui j'espère vous plaira ...Ce n'est pas de la SF ni de la fantasy, étrangement, il est assez différent de ce que je fais mais si je vous dit qu'il est centré sur un certain grand brun toujours mal tourné et le venin facile au bord des lèvres, ça vous donnerai peut être une idée ^^

Et pendant que je me débats avec la fin de mes comm, ma couverture, je vais quand même faire un petit dessin de noël qui je pense devrait être adapté lol

Bref, j'espère que tous autant que vous êtes, ces fêtes vont vous permettre de passer un bon moment avec les gens que vous aimez et être un petit répit dans cette bien singulière folie qu'est la vie !

Joyeux noël à tous !!!

Syrkell (s'en va continuer de regarder toutes les téléfilms débiles sur noël en faisant sauter l'électricité de sa ville, du fait de son trop grand nombre de guirlandes électriques)

******************************************************

English version

it's been a long time that i posted a journal ^^ Like most of poeple, the end of year is often a hard period with work and of course with the cold weather and the tiredness... That's why gods, in their immense good sense created Christmas and the happy new year party ...Gods are efficient...most of the time XD

Before doing a new journal for the happy new year with the traditional balance sheet/prospect lol i would like to thank you again for your support and your post, i have a lot of chance because i can discuss with a lot of yours and i think it's the real interest in such place ^^And thanks to your support i finished my second novel and i started a new one with Loki ... I hope this third novel will enjoy poeple ^^

I hope you will spend a good time with all the poeple you love because this is a special period and thank again for all !

Syrkell (who thinks maybe there are too many christmas tree lights in her living XD)

Salon du livre SIEL 26 et 27 novembre ^^

Journal Entry: Sat Oct 22, 2011, 2:46 AM
Aloa tout le monde (oui ma seule idée obsessionnelle, juste après celle des décorations de noël, c'est de me tirer dans un pays où il ferait 35 degrés là -_-)


Un petit journal pour vous annoncer que je serai présente au salon du livre : SIEL (Salon International des Expressions Libres & Littéraires) de Paris qui aura lieu les 26 et 27 novembre prochains, à  salle « Drouot-Montaigne ».  Le thème de cette année est le numérique et comme mon éditeur, c'est un fondu de nouvelles technologies et de e-book que je sais pas comment ça marche, bref, on est dedans lol

Alors j'y serai le samedi, donc si vous voulez venir me voir et me rencontrer pour qu'on papote un peu autour de quelques livres ce serait génial !!! J'apporterai des petites cartes postales de dessins des personnages que je glisserai dans les livres, parce que la plupart d'entre vous ont la gentillesse de me suivre aussi en dessin ! Du coup, ce sera une façon pour moi de vous remercier de votre soutien !

Sinon pour les autres nouvelles, je suis actuellement torturée par une correctrice de la mort qui se reconnaîtra et qui m'a fait réecrire au moins 4 chapitres, lol, mais ça y est j'ai enfin fini....Il était temps car il me sort par les yeux ce tome 2 ! Donc d'ici deux semaines, il devrait enfin atterrir sur le bureau de mon éditeur XD L'idéal serait de le sortir d'ici noël pour permettre de faire quelques cadeaux...je dis ça, je dis rien (quoi, ça se voit le marketting là ? XD)

Et pour finir parce que vous savez comme j'aime vous raconter ma vie d'auteur qui a autant d'intérêt que le téléfilm de l'après-midi sur m6 qu'on met en fond quand on est malade et coincé à la maison et qu'on se demande tout le long, pourquoi on l'a mis en fond OO J'ai décidé de me lancer dans ma grande aventure médiévale, fantastique que je couve depuis une dizaine d'années....En fait, j'ai une formation de droit et d'histoire des institutions, et le thème de la civilisation me passionne depuis toujours...Sauf que je ne me sentais pas de me lancer dans un genre où des auteurs excellent déjà, d'autant que ma conception de ce genre est une conception assez masculine et que j'espère que mon style cynique pourra y trouver sa place ...Oué j'ai bien réfléchi, je me suis dit, c'est quoi qui est le plus vendeur sur le marché actuellement : un roman sur les mémoires de ma grand-mère dans le sud de la france, ou une histoire avec des royaumes, des guerres, des trahisons de la religion de la réflexion sur l'impact démographique sur la puissance d'un état ....et finalement, la deuxième option m'a parue évidente ....A ma décharge, je suis blonde, ceci doit expliquer cela XD

Bref, je ne suis pas peu fière et excitée tout partout de pouvoir enfin écrire sur Loki, Bérac'ah, Gaïl et toute la clique !!! Depuis le temps qu'ils attendaient lol

Voilà, merci de m'avoir lue, j'espère que j'aurai la chance de pouvoir croiser quelques uns d'entre vous à Paris pour discuter ce serait vraiment cool !

LDOLL 2 ^_______^

Journal Entry: Mon Oct 10, 2011, 10:03 AM
In french


Et voilà un nouveau Ldoll qui se termine et cela me laisse toujours la même impression bizarre d'avoir assisté à un miracle et d'être une survivante. Cette aventure, commencée il y a trois ans, me réserve à chaque fois des surprises immenses...on est parti de rien, simplement avec une idée et une bande de potes hyper soudée qui n'a pas cillé une seule fois quand on leur a parlé de ce qu'on voulait tenter de mettre en place...résultat ? trois ans après, un évènement unique en Europe, des souvenirs merveilleux plein la tête et la joie d'avoir crée quelque chose qui finalement nous dépasse et existe par-delà nous...

Je suis très fière de notre travail, de toute l'équipe, de l'ensemble de la communauté et de tous les élans de générosité et de bonne humeur concentrés en deux jours....Parmi tous les témoignages d'affection que j'ai reçu durant ce salon de tous les exposants et les visiteurs, il y en a un que je citerai car il m'a marqué...Une personne m'a dit " avec le ldoll, vous avez réussi ce qu'on attendait tous, plus qu'un salon, une vraie rencontre, une vraie bulle où quand on rentre on est dans un autre monde sans les soucis et sans la réalité du quotidien. Ca faisait longtemps qu'on attendait ça." Ca m'a marquée parce que je me souviens que quand on se creusait la tête autour de la table en se disant ce qu'on allait y mettre et pas y mettre dans notre salon, on avait cette phrase là en tête...Alors ce n'est pas parfait, cela ne le sera jamais sans doute, mais on gardera toujours cette ligne de conduite essentielle et quoiqu'il advienne de l'avenir, des centaines de personnes pendant deux jours ont été exactement sur la même longueur d'ondes, dans leur monde, avec leur rêve et leur imagination...et ça ...ça vaut toutes les peines, les sacrifices, les angoisses et les fatigues du monde ^^

Et bien sûr...un grand merci à mes amis parce que faut une sacrée dose de solidarité et d'amour pour faire ce qu'on fait pendant deux jours !


******************************************************************************************

in english

And at last, Ldoll 2 ended again ^^ And as the last year I feel strange a little bit like a survivor and a miraculously saved. When we start this adventure last three years ago, i never thought it will be so an amazing travel with such surprises. We started with nothing, just with an idea and a friendly group who did not hesitate one second to follow us. And the result ? three year after, we have a unique event, amazing memories and the happyness for the creation of an event wich exists beyond us ^^

I'm very proud of our work, all the staff and all the BJD community....We were the witnesses of a great generosity... and among all the prooves of affection, one, in particular, touched my heart and the person said " with the ldoll, you created what we excepted for a long time : more than a salon, it's a real meeting, we live our world and we arrive in a new one without our problems". And it was important for me because, when we thought about what we would like to create with the Ldoll, we imagined the same thing ^^ Then the event is not perfect and, no doubt that it never will be, but we keep in our minds this unique idea.

And of course, un big thanks to my friends for their love and their generosity ^^

Commission closed thank you

Journal Entry: Tue Sep 27, 2011, 1:10 PM
French :

Alors pour après le salon Ldoll  les 8 et 9 octobre et dans l'hypothèse où je ne serai pas morte d'épuisement lol, j'ouvre des comm avec deux voire trois slots si jamais il y a de la demande !
Pour les fonds de chaque dessins, on choisit ensemble en fait ce qui vous ferait plaisir ^^

Au choix vous avez donc tout couleur :

1. les portraits : 50 euros

La version réaliste peinture :  Cecila - contest maevachan by OrenMiller  Comm Alrack by OrenMiller

La version manga avec un line : Red smoke by OrenMiller    Comm Ilithyeress update by OrenMiller

2. La version en buste ou corps : 60 euros

Uriel by OrenMiller  O by OrenMiller  thanks by OrenMiller

3. Les couples : 90 euros

Avec Line  addiction by OrenMiller     hot by OrenMiller

Sans line    Comm Heliossa by OrenMiller   desire by OrenMiller

je précise que je ne suis pas une dessinatrice pro, les peinture me prennent bcp de temps et il y a une part de ressenti qui ressort sur le dessin selon votre description. Si vous souhaitez un travail professionnel et parfait en tout point dans la réalisation, je suis clairement pas à la hauteur lol et il y a quantité d'artistes pro exceptionnels sur DA Ce que je peux vous dire c'est que je ferai de mon mieux et que j'essayerai à chaque fois d'insuffler ce que je sais faire d'émotion dans le regard ^^

******************************************************************

English version

After the Ldoll festival, 8th and 9th october and if i survive lol i will take two or three slots ^^ Concerning the background, we can choose together what you prefer ^^

You have several choices :

1. Portraits : 50 euros

Realist version :  Cecila - contest maevachan by OrenMiller  Comm Alrack by OrenMiller

Manga version with lineart : Red smoke by OrenMiller    Comm Ilithyeress update by OrenMiller

2. Bust : 60 euros

Uriel by OrenMiller  O by OrenMiller  thanks by OrenMiller

3. Couples : 90 euros

With Line  addiction by OrenMiller     hot by OrenMiller

Without line    Comm Heliossa by OrenMiller   desire by OrenMiller

I précise i'm not a professional, those artworks take me a lot of time and they are not perfect. If you want to have a perfect service, i'm not good enough ^^ I will dot my best with your description !

Interview radio et bablablaClick to add title

Journal Entry: Thu Aug 18, 2011, 5:10 AM
french

Entrevue radio IDFM :

Tandis qu'il m'a pris l'envie furieuse de faire un remake de " extrem makeover " ou de " déco : une semaine pour tout changer" qui a donc transformé tout mon appartement en zone de guerre démilitarisée façon "world invasion * battle los angeles" (film que je vous recommande), et que donc je n'ai plus que les toilettes pour tout logement ( ce qui fait un peu léger pour y rentrer la télé, le PC et la cabine de douche -_-), j'ai découvert les joies de l'interview radio ! ^^

C'est donc ma première entrevue radio qui porte sur mon roman J ainsi que sur le LDOLL fesitval (le salon européen de la BJD que je co organise, tout sur le salon : www.ldollfestival.com/) même si ce dernier sujet était pas tout à fait prévu et que du coup, j'ai l'air d'un lapin pris dans les phares à qui on demanderait une explication de texte d'un essai de Bergson. Alors si le coeur vous en dit, vous pouvez entendre ma douce voix de crécelle ici :

dedicaces.info/

Sinon le jour (en 2048 donc) où je récupérerai la pleine jouissance de mes pièces, je me remettrai à poster des nouveautés (et pas des vieux dessins pour faire style je suis pas morte lol) et à finir mes deux dernières comm !!

KIRIBAN :

Alors en parlant de comm, j'en profite (oui c'est mon journal, j'ai un forfait minimum de lettres à caser) pour dire que j'ai regardé ce matin mon petit compteur avec plus d'attention et le chiffre grossit drôlement !! Donc pour vous remercier infiniment de visiter ma page et d'y  laisser des petits mots, je ferai un Kiriban à 100 000 pageviews et comme je ne sais plus qui m'a dit que je n'avais pas mon pareil pour faire des couples enlacés, je ferai donc un couple enlacé du gagnant...Enfin s'il a un couple...non parce que bien sur, les perso ont le droit d'être célibataires aussi !

BLABLA :

Et j'en terminerai ce journal pour vous dire que si super 8 est au cinema de SF ce que le macdo est à la gastronomie française, Green lantern c'est vraiment très sympa...pour ceux qui aime le vert.... Non blague à part, l'histoire : c'est le voisin d'à côté qui est né dans une salle de sport qui découvre une lanterne magique qui le met à poil et lui peint sur le corps un super costume de super héros ! Ca peut donc que être bien !! y'a des couleurs (nan mais même autres que le vert) des étoiles, des constellations et des extra-terrestres violets ! Moi rien que ça, ça me branche lol

Merci de votre soutien à tous !! A la fin de la semaine direction Venise avec des amis et où :iconladyarnwyn: par je ne sais quel miracle, nous a dégoté la chambre de loki dans un palais vénitien, je vais vous matraquer de photos pour vous montrer loool


***********************************************************************************
English

For some of you who understand french, yesterday i gave my first interview on radio XD it was very funny ! I talked about my novel J and about my salon  the LDOLL festival ( www.ldollfestival.com/ if you want to see what it is, we have english page ^^)
The weblink to hear the interview is : dedicaces.info/

KIRIBAN :

I see the number of page views and i'm so proud of your support and your kindness...then i decide to realise a Kiriban at 100 000 pageviews to thank you again...i think i will do a couple of your OC because, one day, one of you told me i have a special talent to translate the love between two characters  lol  so let's go ^^

BlAH BLAH

At last, i'm telling you about some movies i recently saw ....and if super8 is as interesting as a cold burger (XD), i found green lantern very funny and cool ! i spent a good time when i saw it even if i don't like the actor very much....

TAGG !!!

Journal Entry: Wed Aug 3, 2011, 2:12 PM
:iconrec-in: tagged me ^^



Let's go !

(Rules:

*You must post these rules.
*Each tagged person must post 10 things about themselves on their journal.
*You have to choose and tag 10 people and post their icons on the same journal.
*Go to their pages and tell them you tagged them.
*No tag backs
*No cheating in the tagging section about "you are tagged if you read this." You legitimately have to tag ten people.)

1.Alan Rickam, if you hear me, you should know i love you.=> Oué ben je savais pas par où commencer aussi .. .

2. I love Shakespeare.=> Je voue un culte à Shakespeare.

3. Christmas period is one of my obsession. My living looks like a catalog of christmas decorations . => Je suis obsédée par la fête de noêl et pendant cette période, mon salon ressemble à une pub pour les déco de noël de chez botanic.

4. For me, family and friends are the most important thing in life. => Les carottes son cuites.

5. I'm a little bit jalous and possessive. => Mais juste a little hein XD.

6. I think, one day, rabbits will be the the masters of the world (just to know if you follow me) => Je pense qu'un jour les lapins vont devenir les maitres du monde (juste pour voir si vous suivez).

7. Boats terrify me. And one of my favorite place is Venice -_- = > les bateaux me terrifient. Et l'une de mes villes préférées est Venise.

8. I eat only blue m&m's = > parce que tous les autres sont toxiques, un jour on le prouvera.

9. My cat hates me. => Et c'est entièrement de sa faute !

10. I'm blond and it's not easy every days. => Je suis blonde et ce n'est pas facile tous les jours.

then i have to tagg the world XD

Blabla 2024

Journal Entry: Sun Jul 24, 2011, 4:28 AM
Alors ça faisait longtemps que je n'avais pas pris la plume pour raconter des conne…des choses supra intéressantes de la mort qu'elles vont changer votre vie Oo

Tout d'abord, :icontalesofthenorth:  un petit rappel que l'interview de la grande gagnante de miss Tales of the North, j'ai nomé Leshya ou la grande prêtresse du « si elle existait pas, faudrait surtout pas l'inventer celle-ci », ainsi que l'annonce du super grand jeu débile de l'été de notre groupe. Et là, j'ai juste envie de dire qu'on est bien positionné pour remporter la palme du groupe le plus débile du paysage de deviant XD (oui ben on concourt selon ses moyens et dans la catégorie qu'on peut XD). Alors sur le moment ça nous a paru super clair (mais enfin vu ce qu'on pond, c'est pas une référence), mais si ça se trouve ça l'est pas. Donc n'hésitez pas à poser des questions, après tout, l'idée est toujours la même : mettre un peu de bonne humeur par ici ! !

Voilà voilà et je terminerai enfin par pousser un cri déchirant de désespoir contre la grande sphère du net qui pratique des soldes défiant toute concurrence et qui a ceci d'avantageux sur les boutiques, et contre lequel on ne peut lutter, c'est qu'on ne fait pas la queue devant les cabines d'essayage, on ne fait pas la queue devant la caisse, on ne fait pas la queue pour demander un renseignement à la vendeuse qui parle jamais la même langue que vous (oh c'est du ¾ jersey demi teinte en 28 pousses ? Non, madame il vous faut la maille pittbull serrée en taille 5 avec un surjeté floue aux emmanchures), on ne fait pas la queue pour sortir du magasin parce que les portes coulissantes sont jamais synchro et on ne fait pas la queue devant le petit snack parce que toutes cette queue, ça a pris des plombes et on a pas manger depuis 48 heures ! ! !

Car sur le net, pas de vendeuse extra terrestre, pas de queue, pas de pb d'alimentation…on mange, on est vautrée sur le canapé, on se fait un masque, on s'épile, on parle à sa mère au téléphone (celles et ceux qui ont une mère italienne comprendront) et on achète …et c'est faciiiiiiiiiiile….et c'est la cataaaaaaaaaaaa

Syrkell,
Acheteuse compulsive et quasi presque repentante.

Blabla numero 14512879

Journal Entry: Tue May 10, 2011, 10:27 AM
Aaaalors en vrac XD


Comme on l'avait annoncé :

:icontalesofthenorth:   lance son premier concours de Drabble avec à la clé un dessin couleur d'un couple composé, d'un des personnages du groupe et d'un des personnages appartenant au vainqueur (le premier ou la première qui me fait faire du yaoï elle est morte...je dis ça .....je dis rien) ! J'espère que le thème et les mots choisis vont vous amuser autant que nous à les trouver lol

Date de fin du concours : le 31 mai ^^

Il y a aussi les réponses aux questions que vous avez bien voulu poser à Loki, le gagnant de notre élection de mister tales of the north XD ...je vous préviens tout de suite, je vous l'avais dit qu'il était pas commode et qu'il fallait pas le faire gagner loool !

Eeeeeeeeeeet enfin...petite news qui me rend toute chose ! C'est que j'ai presque fini le tome 2 de J:  - sans ailes, un ange vole moins bien.  Je suis extrêmement excitée et j'ai vraiment hate de vous le soumettre, d'attendre vos réactions et votre ressenti car il va y avoir bcp de rebondissements !! Et si le dieu de l'édition est avec moi, il y aura donc bien un tome 3 !!!  

Merciiii !

C'est tout ...pour le moment.

PS : faut que j'arrête avec les émissions de télé réalité à la con !

Winner : election mister tales of the north ! ^^

Journal Entry: Sun Apr 24, 2011, 8:11 AM
French

Blabla du dimanche vautrée sur le canapé, une émission débilitifiante en fond et un bol de petits poissons au chocolat blancs pour faire fête ^^

Donc malgré le fait que je pense que l'équilibre de l'univers va en pâtir, et que vous auriez dû le garder à l'esprit ! vous l'avez voulu, vous l'aurez lol Loki a gagné l'élection de mister Tales of the north !

Et là je peux vous qu'il y en a un qui jubile....mais il jubile -____-

Bref, alors l'idée de cette élection c'était avant tout pour qu'on s'amuse un peu avec tous ces persos ! Donc maintenant, allez-y poser toutes les questions que vous avez envie de poser à Loki et je ferai en sorte qu'il y réponde *prépare tout son attirail de torture parce que faut ce qu'il faut*

Tout ce qu'il faut savoir :

:icontalesofthenorth:

Et promis on vous prépare l'ouverture du concours de petit texte pour gagner une illustration !! ^^

*******************************************************

English :

And even if i think it 's a very very bad idea for the entire universe lol Loki won the pools : the election of mister tales of the north !!

And Loki is proud....very very proud -____-

So if we organized this pool, it was for fun and for playing with all those characters...

Now, you can ask him all the questions you want and i promise to do all my best to oblige him to answer lol....So please ask him what you want XD

Blabla bla .....je sais plus combien XD

Journal Entry: Sun Apr 17, 2011, 9:17 AM
french

Allez un petit journal pour vous prévenir qu'on fait la bataille finale de l'élection de Mister Tales of the North XD le perso gagnant répondra à toutes les questions subtiles intelligentes ou totalement débiles que vous voudrez bien lui poser XD (enfin s'il veut bien coopérer mais on fera en sorte que oui !)

:icontalesofthenorth:

On va mettre en place des petites concours de drabbles (des petits textes d'une vingtaine de lignes sur un thème !) et le gagnant aura une illsutration du personnage de notre RP et d'un des siens comme ça tout le monde pourra participer !!!

Et sinon grande nouvelle qui n'aura échappé à personne ...un nouveau film winnie l'ourson sort et ça, c'est de l'info, du lourd (quoi tout le monde s'en tape ????)

*********************************************************************************
English

Let's go, a small journal just to say it's the final battle concerning the election of mister of the tales of the north ^^  the winner will answer to all your questions ....what you want to say about him lol (of course we hope he will be a nice guy and he will answer but we will make our best XD)

:icontalesofthenorth:

We will do others little contests to win draw about those characters it would be fun ^^

Bla Bla Bla

Journal Entry: Sun Mar 27, 2011, 3:47 AM
Alors en vrac, parce que j'ai eu beau cherché un lien entre tout ce que j'ai à vous dire, mon esprit juridique du thèse, anti thèse, synthèse, a rendu les armes...Donc ben tant pis, je vous livre ça à la vas-y que je te pousse les mots dans le journal, on va bien finir par s'y retrouver XD


Le salon du livre !

Tout d'abord, un grand merci à tous ceux qui ont fait le déplacement pour venir me voir, c'était super de pouvoir vous rencontrer enfin ! Excellente expérience vraiment ...bon déjà l'entrée VIP des auteurs avec la moquette rouge et les petites hôtesses toute mimi qui vous parlent avec une voix comme si elles vivaient un orgasme permanent c'était vraiment classe....Tout plein de photographe avec des objectifs qu'un mauvais esprit aurait qualifier de substitut phallique pour vous attendre..Alors évidemment pas vous, pauvre petite auteurs de biiip, mais Amelie Nothomb qui est entrée juste derrière vous mais que vous avez pas vu parce que vous vous êtes émerveillée devant le grand plan du salon (1000 exposants quand même)....non mais un jour, j'aurai le sens des priorités hein....

Très bonne opération pour moi, parce que grâce à vous j'ai vendu tout mon stock de livre ce qui a eu le double effet kiss cool de :
1 : mon éditeur est content...Un éditeur content est un éditeur de bonne humeur. Un éditeur de bonne humeur est un éditeur qui va accueillir avec le sourire votre tome 2 XD
2 : SF power !!!! Ah oui parce que je maintiens, la politique éditoriale française c'est 80 % de récits et 20 % d'ouvrages scientifiques....Alors les récits c'est un genre où vous racontez votre vie mais avec quelques métaphores....Donc imagination -8000....En France, vous écrivez vos angoisses de trentenaire, de maman, d'ado, d'immigré, de papa, d'accroc du shopping, de facteur, de caissière....bref.....A la limite, vous faites dans le polards noirs et érotiques...Mais si jamais, vous voulez faire de la SF ou de l'héroic fantasy ..Ooooh là malheureux !!! Et donc ...voyant que je vendais pas mal...on a fini par me demander "mais quel est le genre de votre livre déjà ?" et là je réponds " de la SF....comique"......réaction (et j'ai des te moins), un regard hyper condescendant qui voulait dire "pauvre fille...déjà qu'elle est blonde mais en plus, elle sait à peine écrire".....Donc merci à vous pour ce petit moment de victoire !!!!

Du coup, je ferai le salon des éditeurs indépendants en octobre à Paris aussi !!

Election de mister tales of the north !!

Vous l'avez demandé, on l'a fait !!!  Nous avons ouverts un sondage pour élire Mister Tales of the north, alors allez-y déchaînez-vous, faites des commentaires ! Le gagnant fera une interview exclusive et vous pourrez lui poser toutes les questions qui vous passent par la tête !

:icontalesofthenorth:

La boite à idées !

Dans la même logique de ce groupe, si vous avez envie de textes avec des perso et des thèmes particuliers n'hésitez pas ! L'idée c'est de passer un bon moment (et là je sais que je vais le regretter parce que je sais que certaines d'entre vous ont vraiment un esprit retord et que je vais ramer pour faire le texte derrière loooool)

Eeeet...ben non c'est tout XD

Salon du livre ! RDV

Journal Entry: Tue Mar 15, 2011, 4:16 AM
Oyez tous ceux qui sont versés dans la bête céleste à plume, la poule auréolée, le dindon céleste et quelques démons à longues queues ainsi q'un drôle de piaf qui s'est un jour pris les pieds dans le tapis des Cieux pour dégringoler dans le sous-sol !!!

Alors parce que je perds systématiquement ma voiture sur les parking de supermarché, je me suis dit que peut-être d'autres avaient le même pb de situation géographique aussi je vais vous mettre un petit plan du salon du livre avec le numéro du stand de mon éditeur ^^ (bon alors perso j'ai rien compris au plan, donc je ne sais pas si j'arriverai à le trouver, mais je pense que vous y arriverez un peu mieux que moi Oo).

Dooonc le stand c'est le C-52

le nom de l'éditeur : Les éditions dédicaces

Et je suis officiellement en dédicaces de 17h à 18h le samedi 18 mars .... mais j'y serai avant vers 15 h je pense donc si vous voulez venir papoter ce serait super cool ! Surtout donc si vous n'avez rien à faire ( oué il va faire moche samedi prochain...si si, je le sais loool) venez me faire un petit coucou !!

Liens et plans :

img850.imageshack.us/i/salonpa…

img716.imageshack.us/i/salonpa…


Merci encore de votre soutien ! et Merci à tous ceux qui vont se déplacer et me faire un petit coucou, j'ai vraiment hate d'y être et de rencontrer du monde ^^ ( et comme promis j'essaye de prévoir une carte d'Asmodée à poil pour les initiées mdr)

Asmodée : je ne me suis pas pris les pieds dans le tapis des Cieux, je leur ai claqué la porte au nez !

New Group !

Journal Entry: Tue Mar 8, 2011, 9:32 AM
Aaaaalors j’étrenne mon nouveau papier à lettres (z'avez vu comment il est beau ??? sachez qu'il n'a été possible que parce que Feliane est très consciencieuse avec l'handicapée moteurs sur deviant que je suis -_-) pour vous annoncer la naissance d'un group que :iconladyarnwyn: and moi-même avons crée :

:icontalesofthenorth:

L'idée c'est que tous les dessins et textes relatifs au RP que nous avons développé depuis maintenant quelques années soient regroupés au même endroit ! Alors on va mettre du beau gosse, du vil manipulateur, de la peau de vache, de la belle princesse, et des textes avec du sang et du biiip (oué on mettra mature content c'est pas grave, j'ai l'habitude XD ) et si tout ça vous plait, n'hésitez pas à poster des dessins et des textes pour participer ...Bref si nous avons crée un groupe c'était pour vous faire partager nos délires et pour échanger !! Comme cela vous saurez tout sur vos perso préférés et ceux qui vous énervent (ah non mais y'en a plein qui énervent lol) !

Merci pour votre soutien et votre intérêt, n'hésitez pas à adhérer  !!!!!


*********************************************************************

here is a new journal (with a niew paper thank you feliane lol) to celebrate the birth of our group ( :iconladyarnwyn: and i )

:icontalesofthenorth:

The idea is to put all the paints, draw, text which concern our RP, which has been developed for several years ^^ So there will be a lot of great men, and sweet princess and monsters...and text of course with blood and sex (with mature content of course lol)

So if you like our characters, please join us !!!

thank you so much for your support !!!

Commissions -CLOSED- EDIT LIST

Journal Entry: Wed Feb 2, 2011, 12:16 PM
Weeeeell..... after having done a fox with my last gift for a friend i think i'm ready to take commissions lol

So here are the rules ^^ :

I do only portrait commissions in color :

Digital art

Comm Far Arden by OrenMiller  kiki again by OrenMiller  Art trade by OrenMiller  Gail by OrenMiller  ( 50 $ )


1. One character
Draw only about head to the shoulders(Chest), simple background.
Include a little the angle, scene, theme, colour, feeling, etc.

2. 200dpit.

3.Time: i will start to realise the comm after the 14th februrary. I will take two weeks to realise a portrait. After the payment, i will post a list about the poeple who take a comm ^^ it will be easier to check the order ^^

4.Please don't used for commercial purposes.
(used for printing to sell,Or printing books(for sell)cover, In order to profit and so on)
If you want to be used for commercial purposes,we can consult about that.

HOW TO ORDER

1. Please send to me a note with the title "commission for ...[your DA name]"

2. Including your character description, detail and reference picture.

Male/Female:

Description of your character (his color, his expression ...)

3. If I'm agree,and after the payment i' ll start it.
“I will start the commission after receiving the payment."


PAYMENT


PayPal Fee Calculator (don't forget to use payment as a gift^^)


paypal : cycy_b_@hotmail.com

thank you so much for your support, and please be patient with me it's my first commissions lol

********************************************************************************************************

List of the comm :

:iconfeliane: paid ----> Commission Feliane by OrenMiller

:iconamaltheren: paid ----->  Commission for Amaltheren by OrenMiller

:iconhisanakuchiki:

:iconchibisandra:

:iconnarilys:

:iconilithyeress:

:iconalrack:

:iconhazzleck:

:icondevillady:

:iconheliossa: